vagabond-2wheels-around the world

vagabond-2wheels-around the world

Rencontre et échange inoubliable

Parti de Port Charlotte en fin de matinée sous une forte chaleur, je roule en direction du Nord et plus précisement vers Tallahassee. Je sais que je n'atteindrais pas cette ville aujourd'hui. La route est longue, des lignes droite sur des dizaines et des dizaines de kilomètres. La pluie me suis et m'arrose de temps à autre, histoire de me rafraichir! En milieu d'après midi, je rejoins Tampa ses grandes artères et comme toutes les grandes villes ici, ses feux tricolores à tous les carrefours (environs tous les 500 mètres) ou je m'arrête et je repars etc... c'est usant. J'en serais à regretter nos pont vieux rond point.

Bref, je m'éloigne enfin de cette métropole en fin d'après-midi, je continue sur ces lignes droites interminable sans franchir la moindre ville jusqu'à Ariképa, Crystal River et Inglis ou je décide cette fois de trouver un endroit pour la nuit car, il est 19h30 et... la nuit tombe. Je cherche autour des zones d'habitation jusqu'à voir de la lumière et 3 personnes, je stop, fais demi-tour et retrouve la maison. Là, je vais à leur rencontre et leur explique mon besoin pour ce soir. "OK, aucun problème". Je pose mes sacs, monte la tente, en 30 min l'affaire est reglé. Puis, m'installe avec John (le propriétaire de la maison) dans son garage qui lui sert de véritable atelier pour ses motos. Ah! je vous ai pas dis, lui aussi est mécanicien! Le hasard est curieux et fais bien les choses. Nous sommes parti toute la soirée à discuter de moi, de mon projet, de lui, de motos... Bref, nous nous sommes raconter nos vies autour de plusieurs bières. Le lendemain matin, on a remis ça avec du café (sa paraît plus sage). Après une bonne douche et une fois ma tente sechée, je rempile le matos sur la moto comme à l'habitude. Nous continuons à discuter avec John jusqu'en début d'après-midi ou après nos échange d'adresses mails ( je lui remets évidemment mon blog) je le quitte et reprends ma route toujours vers Tallahassee en réfléchissant. Effectivement, si je ne mettais pas arrêté chez lui la veille, l'U.S. 19 sur laquelle je roule continu sur plus d'une centaine de kilomètre quasi en ligne droite sans croiser la moindre maisonnette. Et Tallahassee n'est toujours pas pour aujourd'hui.

Merci à toi, John, pour ton accueil et ta générosité, j'ai vécu une  journée inoubliable. Et accessoirement,  tu ma surtout évité une nuit blanche. 

 



04/10/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres