vagabond-2wheels-around the world

vagabond-2wheels-around the world

Parenthèse Africaine ou COntrat à Validation InDeterminé…

Alors ??

La pandémie qui a joué les prolongations et ma parenthèse africaine ont incontestablement contribué à ces deux années ou cette page fut aussi vivante que ma bavaroise qui végète sous sa couverture dans l’ouest canadien.

Au moment où j’écris ces lignes, notre tribu apprend la fin du projet à Gao au Mali. Mais quel projet ?

Celui qui m’occupa par ces rotations Gao-Paris, toutes les cinq semaines pour six semaines dans la fournaise. Cette période à l’atmosphère particulière initialement pronostiquée pour huit mois (cf : article sur vidéo Alaska Highway-Prudhoe Bay), a été complètement torpillée grâce au Covid. Il faudra un peu de temps pour bien comprendre et pour mieux apprécier toute la pleine mesure de la situation. Tout se précipite. Impensable ! Notre équipe s’est échouée près de cinq mois à Gao au moment du premier confinement. Difficile, routinier et sans fin, oui vraiment sans fin. Mais réalisable avec un peu d’abnégation. Dès lors, mon billet Paris-Edmonton de mai 2020 se transforme en Paris-Gao pour une période indéterminée, telle était ma destinée. On se demanderait même s’il ne serait pas temps de bousculer la hiérarchie de nos priorités et de sauter le pas, enfin. Ce n’est pas tous les jours que l’on est confronté à l’incertitude de ses 20 ans.

Aujourd’hui, la fenêtre peut de nouveau s’entrouvrir et notre esprit s’échapper sans s’apparenter à un doux rêveur. Comme je le précisais, notre projet à Gao s’achève semblable à l’épidémie déclinant face à la vaccination. Coïncidence ?

Demain, quelle concupiscence de tout organiser : visas, itinéraires, matos…et d’user quelques crampons, c’est bien là l’essentiel. Néanmoins, je fais traîner mon retour canadien jusqu’à avril 2022. Pourquoi ? Éviter le ruch touristique et échapper à l’hiver glacial antonyme de road trip à moto. Je suis impatient bien sûr, mais constructif : je dois refaire une santé à ma p’tite bavaroise inerte depuis plus de deux ans maintenant. Plus qu’une vidange…

Bref, cette vidéo, relate dans les grandes lignes ma période africaine aux habitudes liées aux restrictions ou malgré un arrêt prolongé je fus épaulé par une remarquable tribu aux souvenirs impérissables.

 



06/06/2021
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres